Taxi driver.

Taxi driver.



Taxi driver.



Au Japon, les taxis fleurissent comme les cerisiers au printemps. Vous en verrez partout et de toutes les couleurs, même si le modèle utilisé et presque toujours le même (l’heureuse élue est la Toyota Crown). Rien qu’à Tokyo, on en compte plus de 50000. L’obtention de la licence est facile et gratuite et pourtant les taxis japonais sont réputés pour être les meilleurs du monde. Les chauffeurs sont impeccables, presque toujours habillés en costume et portent des gants blancs, voire une casquette d’uniforme et se comportent en chauffeurs privés. De la dentelle pare souvent les sièges et les appui-têtes, pour une atmosphère plus cosy. Le chauffeur actionne une manette pour ouvrir et fermer la porte arrière gauche, côté trottoir, pour que vous n’ayez pas à vous fatiguer à ouvrir la porte ou la fermer. Même chose pour le coffre et le chauffeur vous aidera si vous êtes chargés, bien entendu. Évitez de les utiliser seuls pour de longs trajets, car le tarif grimpe vite. Mais à plusieurs, c’est parfois une bonne alternative au métro!

Ready for a ride?



Taxi-japonais_1
Taxi-japonais_2Taxi-japonais_3
Taxi-japonais_4
Taxi-japonais_5Taxi-japonais_6
Taxi-japonais_7
Taxi-japonais_8
Posté le 28/10/2019 par Thomas ROBERT Culture 0 101

Laisser un commentaireLeave a Reply

Précédent
Suivant

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Check out