Kengo Kuma : L’art du cadre.

Kengo Kuma : L’art du cadre.



Kengo Kuma : L'art du cadre.



L'architecte Kengo Kuma est maître en l’art de fabriquer des cadres. Il n’est pas encadreur, mais son architecture encadre le monde qui l'entoure ou se structure en son sein dans des vignettes mystiques. Son leitmotiv? Donner un souffle nouveau aux valeurs et coutumes japonaises traditionnelles en les ravivant avec une approche moderniste. Il est obnubilé par les matériaux et leur connectivité émotionnelle avec les traditions japonaises. Il ouvre son propre bureau en 1990 sous le nom de «Kengo Kuma & Associates». Il y promeut l'idée de s'inspirer de l'environnement et du contexte du projet pour éliminer les risques d'aliénation de la construction et y propose de nouvelles façons d'incorporer l'environnement bâti avec des ressources naturelles - comme la lumière qu’il se plaît à manipuler dans pratiquement tous ses projets. Il révèle l’architecture comme un art bénéfique, nous rendant la vie quotidienne confortable plutôt que de la dominer. Il prône la communion entre mère nature et architecture, ce qui laisse un sentiment d’infini. Il joue avec les transparentes et la légèreté. Talentueux, Kuma est vite sous les feux des projecteurs internationaux et rend certains admiratifs avec son savant mélange de high-tech et de savoir faire établi de longue date. Kuma a également enseigné dans des universités comme Columbia, l'Université de l'Illinois Urbana-Champaign et à l'Université Keio. Actuellement, il enseigne à la Graduate School of Architecture de l'Université de Tokyo et mène également divers projets de recherche dans son laboratoire personnel, le Kuma Lab sur l'architecture, l'urbanisme et le design. Il travaille sur nombre de projets à travers le monde. Il a notamment conçu des résidences dans une forêt adjacente à la Grande Muraille de Chine. Kuma ne voulait pas aplatir le terrain vallonné de son site et utiliser autant que possible des matériaux locaux. Il a ainsi construit un mur, faisant écho à la Grande Muraille à proximité, mais réalisé avec des élastiques, des fourrés de bambou qui filtrent la lumière, l'air et le panorama. Alors que la Grande Muraille a été conçue comme une barrière pour séparer les civilisés des barbares, le «mur» de Kuma sert à connecter et à inspirer la méditation du monde à l'intérieur comme à l'extérieur, le bambou servant de symbole d'échange culturel. Dans le quartier de la Bastille à Paris, l’ancienne demeure du couturier Kenzo a été repensée par lui. Nouvelles perspectives et puits de lumière sur trois étages, une vingtaine de pièces, un jardin japonais... Pour une sensation de grande sérénité. Le wabi sabi.



Kuma-Kengo_1Kuma-Kengo_2
Musée CG Phostro (Nagoya)Magasin de Minami-Aojama (Tokyo)
Kuma-Kengo_3

Musée V&A de Dundee (Écosse)

Kuma-Kengo_4

Musée du pont de bois (Yusuhara)

Kuma-Kengo_5

Pièce du Great Bamboo Wall (Chine)

Kuma-Kengo_6Kuma-Kengo_7
Office de Tourisme d'Asakusa (Tokyo)Onsen privatif d'un ryokan (Fujiya)
Posté le 17/04/2020 par Thomas ROBERT Architecture & Design 0 139

Laisser un commentaireLeave a Reply

Précédent
Suivant

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Check out